Découverte des métiers

Catégorie : Découvrir les métiers

Découvrir le métier de lotisseur

Le métier de lotisseur : quel est son rôle ?

Lotisseur, aménageur foncier ou encore promoteur foncier, différents noms pour un seul métier, assez discret : celui de trouver des terrains, de les acheter et d’y concevoir des lotissements d’habitations, qui seront revendus par lot, soit à des particuliers, soit à des professionnels (comme des constructeurs par ex).

Dans le vaste secteur des professionnels de l’immobilier, le lotisseur possède un statut à part. Mais attention à ne pas le confondre avec le promoteur immobilier, qui lui, met à disposition des logements futurs (maisons, bureaux ou appartements). En effet, l’aménageur foncier en construit rien : il se content de « viabiliser » les terrains à vendre.

Découvrez ce métier encore méconnu, mais indispensable, de lotisseur-aménageur foncier.

Quel est le quotidien d’un aménageur foncier ?

L’aménageur foncier / lotisseur  est un définitivement un homme de terrain. Son rôle est d’envisager les possibilités offertes par un terrain dans le but de le lotir, de l’aménager (le viabiliser) et de le vendre par lots.

Il doit donc être en mesure concevoir un projet d’aménagement global et de proposer une estimation des travaux infrastructure.De la recherche jsuqu’à la commercialisation en passant par le plan de financement, le métier du lotisseur est très riche et diversifié.

Voici en résumé, les tâches principales qu’il aura besoin d’effectuer au quotidien :

  • acheter des terrains en vue de leur revente
  • déposer les permis de construire, car pour vendre les terrains (que ce soit des batiments professionnels ou des logements) ils doivent être constructibles
  • concevoir et créer un lotissement à partir de ce terrain
  • viabiliser les terrains qui seront vendus par lots, on parle ici d’aménager des espaces habitables (surface, voiries, raccordements, espaces verts)
  • vendre les lots

Aménageur foncier en Bretagne, Lotissimo témoigne : « le lotisseur se doit d’avoir une bonne vision d’ensemble des besoins et imaginer toutes les possibilités d’aménagement globales d’un terrain« .

C’est en tout cas ce qui distingue un bon lotisseur d’un autre : le lotisseur se doit de monter un projet de lotissement cohérent, viable et « sexy », puisqu’il s’agira ensuite de revendre les lots du projets. Il faut aussi qu’à coup sûr, son permis d’aménager soit acquis ce qui implique ici de bien maitriser les arcanes du droit immobilier et foncier.

Comment devient-on lotisseur ?

Il n’existe pas de formation à proprement parler pour devenir lotisseur-aménageur foncier. En effet, c’est un métier de terrain et d’expérience qui nécessite plutôt des qualités et compétences que des diplômes.

En l’occurrence,  si vous avez de bonnes connaissance en droit foncier et en urbanisme, que vous possédez de belles qualités relationnelles et une bonne capacité d’adaptation, vous pourriez très bien exercer ce métier.

Et si vous possédez vous même un patrimoine et des fonds pour acquérir les terrains en vue avant de les revendre, alors vous pouvez vous lancer dès aujourd’hui ! Il existe en effet différents profils et modes d’exercice de ce métier.

Soit vous êtes salarié d’une entreprise spécialisée. Si encore une fois aucun diplome n’est nécessaire, on peut vous recommander d’obtenir un master professionnel en lien avec l’agencement foncier, ce qui est particulièrement apprécié par les employeurs. Un débutant peut espérer toucher 2 000€ brut mensuel de salaire.

Soit vous êtes à votre compte, et vous exercer pour vous même, alors aucun diplome ne sera nécessaire. Il vous faudra juste investir dans l’achat et payer en avance les frais de viabilisation. Il ne sera plus question de salaire ici mais de bénéfice sur les ventes des terrains. Cette occupation peut se faire, selon votre propre agenda, à côté d’un emploi salarié ou d’une autre activité professionnelle.

Le métier impose beaucoup de déplacement et des horaires (jours ?!) de travail irréguliers. Mais c’est aussi un métier passionnant car chaque projet apporte son lot de contraintes et de nouveauté.

Découvrir le métier de torréfacteur

Le métier de torréfacteur, l’artisan du café

Passionné de café, vous vous demandez si on peut vivre de ce secteur d’activité ? Et pourquoi pas ?!

Le café a le vent en poupe depuis quelques années, et on voit fleurir des Coffee Shop (attention, pas les mêmes qu’aux Pays Bas ;)) aux quatre coins de la France. Le métier de torréfacteur, devenu un peu désuet, reprend du galon, et de nouveaux métiers émergent, comme le métier de Barista, l’équivalent du sommelier du café.

Lire la suite

Les métiers qui recrutent en 2020

La Terre change au fil des années, les habitudes de ses habitants aussi, et au niveau des métiers à faire, il y a également des révolutions à ne pas manquer. 2020 marque en effet le début d’une nouvelle décennie, et pour ceux qui se lancent dans une nouvelle carrière professionnelle, ils ont l’embarras du choix. Voici quelques métiers très recherchés en 2020.

Lire la suite

& Contact